À propos

Je suis artiste-auteur spécialisée dans les nouvelles technologies numérique et maître de conférence à l’Université Savoie Mont-Blanc. Je travaille sur divers projets, des films, des installations numériques régulièrement exposées… Je suis intéressée par la création et ses multiples formes j’ai ainsi intégré il y a trois ans la classe de chant d’un conservatoire de musique afin d’étendre mon domaine de connaissance des arts. Les rêves d’une personne sont innombrables, mais il me semble que jongler avec les Arts est ce qui anime la plupart de mes rêves et de mes projets…

Docteure en Esthétique Science et Technologie des Arts, mention Images Numériques, depuis juillet 2012, je poursuis dans une démarche de recherche et création le travail commencé en thèse. Je suis également chercheuse associée au laboratoire INREV (Images Numériques et Réalité Virtuelle) de l’université Paris 8, et membre du collectif de chercheurs OMNSH (Obervatoire des Mondes Numériques en Sciences Humaines).
Sujet de thèse :

Enjeux des transmédias de fiction en terme de création et de réception.
Dans un monde empreint de fictions et baigné de nouveaux médias apparaissent des histoires immersives déployées sur de multiples supports, des créations polymorphes qui sont à la fois films, jeux, installations artistiques, performances, concerts, etc. : les transmédias de fiction. Dans une démarche de recherche articulée à des réalisations pratiques, cette thèse se propose d’interroger les enjeux des transmédias de fiction en terme de création et de réception. Dans un premier temps, cette étude nous a amenés à dresser une cartographie sémantique permettant de caractériser les différentes formes de transmédias observées. Nous avons cherché ensuite à retracer dans l’histoire des arts les fondements éventuels du mode de création transmédia tel qu’il apparaît aujourd’hui, puis nous avons observé l’émergence des premières productions à l’origine du genre, et enfin nous avons proposé un corpus de fictions transmédias choisies pour leur originalité créative. L’observation de différentes fictions transmédia et l’étude de réalisations personnelles nous a permis, ensuite, de relever des modifications engendrées par la forme transmédia d’une oeuvre fictionnelle. En effet, il apparaît que ce mode de création, visant à rendre les rêves plus vraisemblables, permet à l’auteur d’exprimer son univers imaginaire sans limites de médias et en fait le véritable chef d’orchestre d’une fiction déployée sur de multiples supports, réels comme numériques. De plus, ce type de narration induit aussi des mutations dans les rapports des spectateurs à l’oeuvre, car les fictions transmédias se veulent participatives et très immersives. Ainsi, cette thèse interroge la possibilité de l’émergence d’un nouveau genre : le trans-art, un mode de création polyforme renouvelant les processus de création de l’auteur comme le rapport du spectateur à l’oeuvre.